01 45 04 26 35

Du lundi au vendredi, de 09h30 à 20h00 Sur RDV

Vous souhaitez obtenir plus d’informations ? Demandez à être rappelé

15 Rue Mesnil - 75116 PARIS

Déplacement possible au sein de vos locaux

Avocat licenciement à Paris 16ème

Les avocats du Cabinet pratiquent régulièrement le contentieux du licenciement et accompagnent et représentent leurs clients, employeurs ou salariés, devant les Conseils de Prud’hommes de la région parisienne et plus particulièrement ceux de Paris, Nanterre, Boulogne-Billancourt, Versailles ou Saint Germain-en-Laye.

Votre avocat à Paris 16ème, a fait le choix de défendre aussi bien les salariés que les employeurs, ce qui lui a permis d’acquérir la pratique de défense des employeurs comme des salariés et ce qui lui permet d’anticiper les stratégies de la partie adverse dans les deux cas.

ASSISTANCE ET REPRÉSENTATION DES SALARIÉS

Votre avocat du cabinet PILLIET vous assiste et vous représente devant les Conseils de Prud’hommes de Paris, Nanterre, Boulogne-Billancourt et Versailles en contestant votre licenciement qu’il soit économique, motivé par une insuffisance professionnelle, une faute grave ou une faute lourde. Votre avocat définira avec vous la stratégie à adopter afin de contester le licenciement que vous vous estimez sans cause réelle et sérieuse, rédigera les actes nécessaires et plaidera le dossier devant le Conseil de Prud’hommes.

ASSISTANCE ET REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS

En amont d’une éventuelle phase contentieuse devant le Conseil de Prud’hommes, votre avocat vous assistera afin de mettre en place une procédure de licenciement, de la convocation à l’entretien préalable à la lettre de licenciement régulière. Il vous conseillera également pour la mise en place d’une procédure de licenciement économique collectif.

Le cabinet d’avocat PILLIET à Paris 16ème vous représentera également dans une procédure initiée par un salarié afin contester le motif de son licenciement. 

Contactez-nous

Consultez également

Actualités
  • L’ordonnance n°2017-1387 du 22 septembre 2017 a créé une possibilité pour l’employeur de préciser a posteriori les motifs du licenciement qu’il a prononcé. Le récent décret d’application a précisé les délais applicables à cette demande de précision par le

Voir toutes les actualités