01 45 04 26 35

Du lundi au vendredi, de 09h30 à 20h00 Sur RDV

Vous souhaitez obtenir plus d’informations ? Demandez à être rappelé

15 Rue Mesnil - 75116 PARIS

Déplacement possible au sein de vos locaux

Droit de la Propriété intellectuelle
Avocat à Paris 16

La propriété intellectuelle est devenue un enjeu économique de premier plan pour les entreprises de toutes sortes et de toutes tailles. Il s’agira de protéger votre marque, votre dénomination sociale, vos créations relevant du droit d’auteur, du dessin et modèle ou du brevet afin de valoriser vos actifs.

UN DOMAINE DE PRÉDILECTION DU CABINET

Le cabinet d’avocat PILLIET pratique depuis sa création le droit de la propriété intellectuelle et les droits qui lui sont associés comme le droit de l’Internet. Alexandre PILLIET est sorti major de sa promotion en 2005 du Master Propriété Intellectuelle de l’Université de Montpellier.

Il s’est consacré dès ses études à la propriété intellectuelle mais également industrielle qu’il pratique encore aujourd’hui en qualité de Conseil ou d’avocat contentieux devant le Tribunal de Grande Instance de Paris ou devant le Directeur de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) en matière de marques.

CRÉATION ET ACCOMPAGNEMENT DES START UP et ENTREPRISES DIGITALES

Notre Cabinet accompagne régulièrement des entrepreneurs à Paris et en Ile de France, souhaitant créer une activité dans le monde du digital et de l’Internet qui appelle des compétences en matière de droit de la propriété intellectuelle.

Votre avocat à Paris 16 vous aidera à créer votre  entreprise, à protéger votre nom, votre logiciel, votre base de donnée, à rédiger les Conditions Générales d’Utilisation (CGU) de votre site internet ou de votre application mobile.

Votre avocat vous accompagnera ensuite lors des recherches d’investissement et des levées de fonds permettant à votre activité de se développer.

Contactez-nous

Consultez également

Actualités
  • L’ordonnance n°2017-1387 du 22 septembre 2017 a créé une possibilité pour l’employeur de préciser a posteriori les motifs du licenciement qu’il a prononcé. Le récent décret d’application a précisé les délais applicables à cette demande de précision par le

Voir toutes les actualités